Depuis quand la notion d’adaptation existe-t-elle ? Histoire de l’accessibilité

Image d'illustration

 

"As-tu trouvé un ascenseur

dans le métro pour monter

les valises ?"

Pour aborder le sujet nous avons décidé de décrire une situation que tout le monde a déjà vécue.

 

On s’est tous retrouvé une fois revenant de vacances ou d’un week-end et devoir traverser les gares d’une grande métropole avec tous les changements de métros. On a tous peiné à porter notre valise car il n’y avait aucun ascenseur…

Imaginez donc que cela vous arrive peut être 3 ou 4 fois par an, alors que pour certains, certaines, c’est une situation quotidienne. 

Mais ces personnes, elles, n’ont pas d’autres choix que d’opter pour d’autres options… Vous voyez un peu ? 

  

Pour commencer, il nous semblait judicieux de donner une rapide définition du terme accessibilité selon la loi française.

 

Voici la définition adoptée par l’état depuis 2000 

 

« L’accessibilité au cadre bâti, à l’environnement, à la voirie et aux transports publics ou privés, permet leur usage sans dépendance par toute personne qui, à un moment ou à un autre, éprouve une gêne du fait d’une incapacité permanente (handicap sensoriel, moteur, cognitif, vieillissement…) ou temporaire (grossesse, accident, …) ou bien encore de circonstances extérieures (accompagnement d’enfants en bas âge, poussettes, …) »

 

Pour nous, notre définition serait : 

« Rendre tous les lieux possibles et imaginables adaptés à TOUT LE MONDE, handicap ou non ».

 

 

L'accessibilité à la la française

Abordons maintenant les prémices de la notion d’accessibilité en France.

 

L’accessibilité à toutes personnes présentant une situation de handicap a pris une réelle place en 1975 avec la loi fondatrice et d’orientation en faveur des personnes handicapées.

 

Cette loi met en avant l’importance de la prévention et du dépistage des handicaps, l’obligation éducative pour les jeunes personnes en situation de handicap, l’accessibilité des institutions publiques, le maintien dans un cadre ordinaire de travail et de vie chaque fois que possible.

 

Suite à ce premier pas, le 11 février 2005, une nouvelle loi inscrit le principe d’une accessibilité généralisée.

Une définition interministérielle de l’accessibilité, élaborée en avril 2006, précise que « (…) l’accessibilité requiert la mise en œuvre des éléments complémentaires, nécessaires à toute personne en incapacité permanente ou temporaire pour se déplacer et accéder librement et en sécurité au cadre de vie ainsi qu’à tous les lieux, services, produits et activités. La société, en s’inscrivant dans cette démarche d’accessibilité, fait progresser également la qualité de vie de tous ses membres ».

 
Photo de Sophie Cluzel
Sophie Cluzel, secrétaire d’État auprès du Premier ministre, chargée des Personnes handicapées - Comité interministériel du Handicap, __20 septembre 2017__

En juin 2014, des mesures de simplification ont été prises pour la construction de logements en direction des personnes à mobilité réduite, en juin 2014. Ces mesures effectives depuis janvier 2016.

Le 1er janvier 2015, les commerces et prestataires de services existants doivent fournir, dans une partie de bâtiment accessible aux personnes handicapées, l’ensemble des prestations proposées par leur établissement.

 

Cependant, aujourd’hui, on s’attend encore à une réelle intégration de l’accessibilité pour tous dans la vie collective. 

En effet, comme le précise cet article du monde datant de 2014 mais qui semble toujours d’actualité, L’accessibilité : un problème toujours pas résolu ».

 

http://www.lemonde.fr/societe/article/2014/02/26/accessibilite-des-handicapes-pourquoi-l-echeance-de-2015-n-etait-pas-tenable_4374025_3224.html

  

Heureusement, aujourd’hui il existe des associations qui ont pris le sujet très au sérieux, Jaccede.com en est un très bon exemple. Cette dernière a développé une application (disponible sur Iphone et Android) qui propose une cartographie collaborative et détaillée de l’accessibilité des lieux publics. 

 

Handybox s’est également donné la mission de généraliser l’accessibilité aux lieux de loisirs, de culture auprès de tous.

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *