maps

Google maps,

une navigation

pour tous ?!

Pour les utilisateurs de smartphone ou iphone, vous connaissez potentiellement Google Maps

Il vous a sûrement sauvé plus d’une fois pour retrouver votre chemin ! 

 

Cependant, parlait-il réellement à tout le monde ? 

Jusque-là, l’application n’était pas fonctionnelle en termes d’accessibilité.

 

Ainsi, cette grande machine qu’est Google, a récemment pris le pas en rajoutant des informations sur l’accessibilité d’environ 7 millions de lieux dans le monde.

 

La navigation dans les centres-villes ainsi que dans les gares routière et ferroviaire peut parfois être compliquée pour les personnes en fauteuil roulant ou pour d’autres besoins de mobilité. 

Pour les aider, Google Maps propose désormais une option d’itinéraire accessible aux fauteuils roulants, permettant de faciliter les déplacements en ville pour ceux qui en ont besoin.

 Voici une petite vidéo de présentation de l’application. 

Comment fonctionne

Google maps

spécial accessibilité ?

Google a donc ajouté à son service de cartographie, une nouvelle fonctionnalité permettant d’indiquer aux personnes à mobilité réduire de connaître le niveau de mobilité et accessibilité d’un lieu. 

Voici les grandes étapes pour utiliser avec efficacité cette application =>

  1. Entrer un trajet dans la barre de recherche de Google maps.
  2. Sélectionner l’outil “transports en commun”. 
  3. Une fois les différents itinéraires affichés, cliquer sur l’onglet “Options d’itinéraire” et sur “Accessible en fauteuil roulant”. 
  4. Google effectue un rapide calcul et indique les trajets avec les lieux desservis avec ascenseurs, la présence de rampes…

Un service

collaboratif

maps

Le principe de Google maps repose sur la participation et la récolte d’informations de diverses sources telles que les agences de transports, contributions des utilisateurs… Ainsi Google invite ses utilisateurs a partager ses besoins et indiquer les lieux si besoin. 

maps

Quelles sont

les limites ?

N’oublions pas qu’il faut être conscient lorsque l’on partage une information que google ensuite en est le propriétaire. Il faut donc l’utiliser en toute connaissance de cause et à bon escient. 

Notons par ailleurs, que l’application monopolise ainsi le marché de l’accessibilité et offre peu de croissance pour les applications naissantes.

Cependant, cela dépend de l’utilisation faite. Google maps a une offre internationale mais ne peut être hyper ciblé sur le local. 

Ainsi, utilisons des applications locales naissantes comme  HandiAccess et favorisons Google maps pour les séjours à l’étranger. 

D’autant plus qu’il est à noter que pour le moment ce service est accessible dans les principales métropoles mondiales (Londres, New-York, Tokyo, Mexico, Boston et Sydney). Néanmoins, Google compte faire croître rapidement le nombre des villes. 

Il est également à noter qu’avant d’utiliser quelques applications, il faut que les villes françaises mettent l’accessibilité en priorité dans les transports en commun (accessibilité du métro parisien). Ainsi, les applications auront une réelle utilité.

Wheelmap,

une carte déjà très utilisée !

Certes Google Maps avance à grand pas dans le monde de l’accessibilité, la carte interactive Wheelmap est à ce jour le meilleur outil en la matière. Elle référence les lieux avec précision et par degré d’accessibilité grâce à un code couleur simple.

Notons qu’à ce jour il reste encore limité en France mais il reste le premier à être utilisé. 

 

On espère prochainement un “Wheelmap” made in France efficace est rassemblant un maximum de lieux ! 


Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *